Techniques, Research, Innovations for the Building and Urban

Mise en chantier de deux projets de groupes scolaires biosourcés et frugaux

Posted on 29 February 2024 - Updated on 18/07/2024
Groupe scolaire Simone Veil et salles associatives M. Poujade à Orvault © Mabire Reich architectes et Nouvelle Ecole Ile-de-Nantes à Nantes ©TRACKS

Groupe scolaire Simone Veil et salles associatives M. Poujade à Orvault © Mabire Reich architectes et Nouvelle Ecole Ile-de-Nantes à Nantes ©TRACKS

Le groupe scolaire à Orvault se distingue par le choix de la frugalité avec la mise en œuvre d'une ventilation hygiénique naturelle assistée et contrôlée (entrée d’air autoréglables et tourelles d’extraction) simple flux, ce qui limite les consommations d’électricité, la maintenance et le recours aux matières. L’enveloppe est majoritairement biosourcée avec notamment des MOB isolés en laine de chanvre/lin/coton.

Principe de ventilation naturelle hygiénique avec tourelle à vent, Groupe scolaire à Orvault © TRIBU

Principe de ventilation naturelle hygiénique avec tourelle à vent, Groupe scolaire à Orvault © TRIBU

La nouvelle école Ile de Nantes s'insère dans un nouveau tissu urbain dense sur l'Ile de Nantes. Malgré cette contrainte d'implantation, le travail sur la conception bioclimatique du bâti et le retrait par rapport aux bâtiments alentours permet d’assurer des conditions de confort optimales.
Le mode constructif majoritairement bois (Murs à Ossature Bois (MOB), structure, toiture en bois lamellé collé (CLT)) et son enveloppe très performante (isolation botte paille des MOB) permettent d’intégrer une quantité importante de matériaux biosourcés. Par ailleurs, des briques de terre crue en cloisons apportent de l’inertie, favorable au confort hygrothermique.

Vue intérieure du groupe scolaire Île de Nantes à Nantes ©TRACKS

Vue intérieure du groupe scolaire Île de Nantes à Nantes ©TRACKS

Les deux projets sont largement végétalisés et créent des continuités écologiques avec les parcs à proximité. Chacun avec leur architecture bioclimatique, ils recourent largement aux matériaux locaux et biosourcés (niveau 3 du Label Bâtiment Biosourcé), et sont analogues sur la gestion des eaux pluviales à la parcelle ainsi que la présence de cours oasis.

Tout au long de la phase chantier, nous allons superviser la mise en place des bonnes pratiques en contrôlant la réalisation des objectifs définis dans la Charte Chantier à Faibles Nuisances (CFN). L’objectif est double : garantir la qualité environnementale du projet tout en minimisant les nuisances pouvant être générées par le chantier. Nous mettons en œuvre des mesures spécifiques pour réduire les nuisances sonores, les émissions de poussière et les perturbations. Parallèlement à cette démarche, nous accordons une attention particulière à la valorisation des déchets de chantier, pour participer à une gestion durable des ressources et s’inscrire dans une économie circulaire.

TRIBU accompagne les deux chantiers, jusqu’à leur livraison commune, prévue pour la rentrée des vacances de Noël 2025/2026.