Techniques, Research, Innovations for the Building and Urban

Prototype de la façade du collège à Talmont Saint-Hilaire

Posted on 19 October 2023 - Updated on 24/04/2024

La présentation de ce prototype concrétise près de deux ans d'études. TRIBU participe à la réalisation de ce projet performant, innovant et exemplaire au côté d’une équipe engagée, à l’écoute et sympathique. Ce projet est l'une des références les plus abouties de TRIBU.

Un prototype de façade biosourcée et préfabriquée

En septembre, les entreprises LCA, Clevia, Soniso ont présenté le prototype de la façade du collège. Ce projet innovant et exemplaire intègre de nombreuses particularités. La structure du bâtiment est principalement en bois (poteau-poutre en lamellé-collé, plancher CLT). Le béton nécessaire pour les fondations, les ouvrages enterrés et la dalle basse sont en béton bas carbone. Les façades en ossature bois sont isolées par un isolant biosourcé chanvre/lin/coton de chez Biofib Isolation. Les fibres sont cultivées dans un rayon de 100 km de l’usine située à Sainte Gemme La Plaine à 40 km du chantier. Les façades sont préfabriquées dans les ateliers de LCA. Leur particularité est de non seulement intégrer l’isolation mais aussi les menuiseries, leurs habillages, les brise-soleil orientables ainsi que la grille à ventelles. Il ne restera que le bardage à poser sur le chantier.

Prototype façade du collège Talmont Saint-Hilaire

Prototype façade du collège Talmont Saint-Hilaire

Un collège ventilé naturellement toute l’année

Des entrées d’air autoréglables sont discrètement intégrées sous les fenêtres afin d’apporter l’air neuf pour assurer naturellement la ventilation hygiénique des salles de classe. L’air est préchauffé par les radiateurs positionnés au droit ces entrées d’air. L’extraction de l’air vicié est prévue via une cheminée de ventilation naturelle dans chaque salle. Chaque cheminée est équipée d’un registre de régulation piloté en fonction d’une sonde de qualité d’air.

Schéma Ventilation naturelle par tirage thermique © H. Marie - TRIBU

Schéma Ventilation naturelle par tirage thermique © H. Marie - TRIBU

Un confort estival assuré de manière passive

La protection solaire des baies/fenêtres/menuiseries est assurée par des brises soleil orientables et relevables, en complément de la casquette au Sud. Un ouvrant dédié à la sur-ventilation naturelle estivale est intégré en façade de chaque salle de classe et va permettre de rafraîchir naturellement les locaux. Il est équipé d’une grille de manière à pouvoir rester ouvert en toute sécurité (intrusion, protection pluie…). Son ouverture est manuelle.

Coupe bioclimatique, Collège Talmont © AER architectes

Coupe bioclimatique, Collège Talmont © AER architectes

Une conception frugale pour un projet à faible impact environnemental

L’approche bioclimatique, la performance thermique de l’enveloppe, la production de chaleur via une chaufferie bois, le recours à la ventilation naturelle, le choix d’équipements performants (éclairage led, régulation) et l’installation de 485 m² de panneaux photovoltaïques en toiture permettent d’atteindre le niveau Energie 4 du référentiel E+C-. Concrètement, cela veut dire que l’ensemble des besoins énergétiques seront couverts par des ENR. L’usage limité de béton bas carbone, la réalisation de la structure en bois, l’isolation en matériaux biosourcés, la mise en œuvre de menuiseries mixte bois/alu (fabriquées en Loire Atlantique par Minco à 90 km du chantier) et la production d’énergie renouvelable permettent de réduire fortement l’impact environnemental du projet et d’atteindre le niveau Carbone 2 du référentiel E+C-.
La quantité de matériaux biosourcée mise en œuvre est estimée à 88 kg/m3 (2,5 fois plus que le niveau 3 du label biosourcé) dont près de 50% sont issus de filières locales. En effet, la majeure partie du bois posée en structure provient de la société Piveteau située à 60km du chantier qui s’approvisionne en bois dans un périmètre de 250 km avec un label « Bois de France ».

Perspective vue Cour, Collège de Talmont Saint-Hilaire © AER architectes

Perspective vue Cour, Collège de Talmont Saint-Hilaire © AER architectes

Récupérer les eaux pluviales et accueillir la végétalisation

Les eaux pluviales sont gérées à la parcelle. Une noue végétalisée au centre de la cour recueille et accompagne l’eau vers les bassins de rétention/infiltration situés en contrebas de la parcelle.
Une cuve de récupération de 16 m3 va collecter les eaux de pluie des toitures et alimenter les sanitaires et les points de puisage extérieurs pour l’arrosage et l’entretien.
Les toitures sont végétalisées et équipées de panneaux solaires photovoltaïques. Ces toiture bio-solaire, permettent ainsi de retenir l’eau de pluie, de limiter l’effet d’ilot de chaleur et d’offrir un cadre favorable à l’accueil de la biodiversité et d’optimiser le rendement des panneaux solaires.

Plan masse environnemental, Collège Talmont Saint-Hilaire © AER architectes

Plan masse environnemental, Collège Talmont Saint-Hilaire © AER architectes

Suivi de la qualité environnementale une étape clé

Le chantier a commencé : les fondations et ouvrages enterrés en béton sont en cours d'achèvement. Le montage de la structure bois commencera début novembre. TRIBU suit le chantier et accompagne les entreprises  pour veiller à la bonne exécution de la qualité environnementale du projet, ainsi qu’au respect des règles du chantier à faibles nuisances (limitation des nuisances, pollutions, consommations gestion et valorisation des déchets…) jusqu’à la livraison prévue en 2024.